RECHERCHE

| Mardi 29 Juillet 2014

Rejoignez nous sur Face-Book  

 
 
 
   
9-07-2012-14:29 : Tunisie : Brahim Gassas sommé de tenir sa langue
AfricanManager

Visiblement, Brahim Gassas à encore l’inépuisable ressource d’amuser la galerie et en même temps d’ulcérer ses collègues d’Al Aridha, membres comme lui de l’assemblée nationale constituante.

De retour, dernièrement, d’une partie de chasse, et portant en bandoulière le fourreau de fusil, il a été interrogé sur le contenu de ce dernier. Dans une réponse aussi intempestive que surprenante, il a déclaré qu’il s’y trouvait une « mitrailleuse dont il se sert pour se défendre contre ceux qui s’aviseraient de l’agresser » et que « il ne mourra qu’après en avoir tué plusieurs ».

Une vidéo immortalisant cette scène d’après chasse, circule sur les réseaux sociaux, alors que l’auteur de cette élucubration était aux abonnés absents, fermant son téléphone portable.

Contacté par Assabah News, Skander Bouallègue, élu du groupe Al Aridha à la constituante, a confirmé le contenu de la vidéo, ajoutant que son collègue y parlait de façon spontanée et qu’il ignorait qu’il était filmé.

Toutefois, il n’a pas  caché son irritation, reprochant à Brahim Gassas sa « spontanéité excessive » et l’a appelé  à assumer convenablement les responsabilités que lui dicte sa députation à l’ANC, affirmant que ce comportement constitue une « erreur ».

Il a rappelé  qu’il avait, à maintes reprises, lui et ses collègues d’Al Aridha, attiré l’attention de Gassas  sur l’impact négatif de ces comportements sur Al Aridha que d’aucuns attendent au tournant, a-t-il dit. 





 

Publicité

Document sans titre