RECHERCHE

| Mardi 02 Septembre 2014

Rejoignez nous sur Face-Book  

 
 
 
   
12-06-2012-18:27 : Tunisie : Le ministre qui se justifie pour sortir son épingle du jeu. I l avait été, lui aussi, trompé !
AfricanManager

Intervenant dans le cadre d’une conférence de presse organisée cet après-midi, le ministre tunisien de la culture Mehdi Mabrouk a indiqué en substance que les autorisations données par son département aux organisateurs de l’exposition de photographies au Palais Abdelliya à La Marsa, n’était pas pour les photos  incriminées par les Salafistes qui avaient attaqué cet espace culturel. En filigrane, le ministre Mabrouk, disait qu’il a été floué et qu’il a découvert les photos incriminées à la dernière minute. Des photos qu’il fustige lui-même en disant, comme pour confirmer ce qu’en pensaient les attaquants du centre culturel incriminé, qu’elles portent atteinte aux sentiments religieux. Le ministre décide ainsi de fermer l’espace culturel incriminé et de porter plainte contre la société organisatrice, en partenariat avec l’agence de développement du patrimoine, de la manifestation incriminée par les Salafistes. Décryptage : Les Salafistes qui avaient attaqué le centre culturel, s’ils n’avaient pas raison de le faire, comme l’indique Samir Dilou présent à la conférence de presse, n’avaient pas complètement tort !





 
Publicité

Document sans titre