RECHERCHE

| Jeudi 31 Juillet 2014

Rejoignez nous sur Face-Book  

 
 
 
   
30-05-2012-12:10 : Tunisie : Les salafistes suspects seront tôt ou tard sous les verrous, assure le syndicat de la sécurité
AfricanManager

Chokri Hamada, porte-parole du syndicat national des forces de sûreté intérieure, a assuré , mardi, sur Radio Express fm que, contrairement aux rumeurs qui circulent, objectivement, il n’y a aucune raison de s’alarmer et de craindre des actes terroristes en Tunisie et que les agents de la sureté, sont là, pour garantir à tous les Tunisiens, sécurité et quiétude.

Interpellé sur les agressions perpétrées, à Jendouba, par des salafistes, il a indiqué que tous ceux qui ont transgressé la loi doivent être, tôt ou tard, arrêtés et rendre compte à la justice.

D’autre part, et toujours sur les ondes de la même station, Nicolas Beau, journaliste d’investigation français spécialiste de la Tunisie et co-auteur du livre «la régente de Carthage», a révélé que « les dirigeants d’Ennahdha se préparent au pire, voire à une confrontation avec les nostalgiques du Benalisme ». Selon des informations recueillies par le journaliste auprès de sources policières tunisiennes « quelque 10 000 à 12 000 jeunes militants nahdhaouis s’entraînent au maniement des armes dans des camps d’entraînement à Khlédia, Tataouine et Médenine ».





 

Publicité

Document sans titre