RECHERCHE

| Jeudi 18 Décembre 2014

Rejoignez nous sur Face-Book  

 
 
 
   
28-05-2012-18:28 : Tunisie : Salafistes contre salafistes
AfricanManager

Le « Front de la Réforme » (Jabhat Al Islah), premier parti salafiste autorisé en Tunisie, a dénoncé la violence exercée par des groupes extrémistes dans différentes régions du pays, rejetant le modèle de l’Etat théocratique tel qu’il est appliqué en Iran, au même titre que celui de l’Etat civil à l’occidentale.

Le chef du Front, Mohamed Khouja, a déclaré, selon le site Arabesque, que « le parti comprend les provocations dont ces groupes sont l’objet, mais il n’approuve pas les méthodes qu’ils utilisent et rejette la violence à laquelle ils ont recours ».

Il a ajouté que les actions menées par ces groupes doivent être comprises comme de simples réactions qui ne sont pas organisées. « Nous approuvons leur pensée, mais les actes commis sont des actes individuels dont les auteurs doivent assumer et porter la responsabilité juridique, particulièrement les actes de violence et de pillage de bars à Jendouba et Sidi Bouzid ».





 

Publicité

Document sans titre