RECHERCHE

| Lundi 24 Novembre 2014

Rejoignez nous sur Face-Book  

 
 
 
   
25-05-2012-11:33 : Tunisie : Le chef salafiste jihadiste Abou Iyadh met en garde contre un « Ramadhan sanglant »
AfricanManager

Le chef salafiste jihadiste, Abou Iyadh, vient d’affirmer dans des déclarations rapportées par le journal Essour, que les sages du courant salafiste en Tunisie ont adressé un message à leurs partisans leur demandant de faire preuve de calme et de retenue vis-à-vis des provocations émanât de partis politiques et de la presse ou ce qu’il appelés les « fauteurs de sédition ».

Dans sa lettre, il a affirmé à l’opinion publique que la situation échappait au contrôle des sages et des cheikhs salafistes, elle ne s’en prendrait qu’à elle-même, affirmant encore que des actes diaboliques seront commis durant le mois de Ramadhan, tels que les agressions contre ceux qui n’observeront pas le jeûne, la mises à sac des cafés et restaurants ouverts pendant la période du jeûne en plus des attaques contre les estivants du bord de mer.

Pis encore, Abou Iyadh précise que, parmi les actes programmés, les voitures piégés, et le recours à certains patients de l’hôpital Errazy , qui seront munis de ceintures explosives pour se faire exploser dans les marchés, les espaces publics, les trains, le métro, les bus…

Autrement dit, un mois de Ramadhan apocalyptique !





 
Publicité

Document sans titre